Leptothorax lichtensteini 

(Bondroit, 1918)

 

Ouvrières

Assez semblable à L. Nylanderi, plus] petite, plus ruguleuse, tête uniformément mate sauf parfois le clypéus, épines très fortes et très longues, recourbées, l'intervalle des pointes aussi long qu'une épine. 
Long. 1,8-2,2 mm

   

 

Reines

Comme L. Nylanderi, mais stries céphaliques moins fines et moins serrées. 
Long. 3,4-3,5 mm.

   

 

Mâle

Plus petit que L. Nylanderi, tête et thorax d'un brun marron obscur.. Épinotum avec deux très petites dents. Pétiole un peu plus long. 
Long. 2,5 mm.

 

Montpellier (J.-L. Lichtenstein), Banyuls, Marseille (A. Grou-velle), Cannes, Menton (de Dalmas)

 

Bibliographie

ANNALES DE  LA SOCIÉTÉ ENTOMOLOGIQUE DE FRANGE - LES FOURMIS DE FRANCE ET DE BELGIQUE par J. Bondroit. 1918

 

Up

RETOUR