Solenopsis orbula

(Emery, 1875)

Ouvrières

te un peu plus étroite que chez le S. fugax Ouvrières, côtés encore moins arqués, yeux un peu plus petits.

Diagnose de cette espèce selon Emery,:

Ouvrières Comparée à S. fugax, tête plus allongée, côtés plus droits, élargis vers l'avant, angles postérieurs moins arrondis, yeux rudimentaires, ponctuation plus fine. Suture métanotale très peu impressionnée.
Long. 1,2-1,8 mm.

   

Reines

 

   

Mâle

Corse. Sardaigne.

Bibliographie

ANNALES DE  LA SOCIÉTÉ ENTOMOLOGIQUE DE FRANGE - LES FOURMIS DE FRANCE ET DE BELGIQUE par J. Bondroit. 1918

 

Up

RETOUR